Plus de 1 400 Haïtiens sont décédés à la suite du tremblement de terre qui a frappé le s...

Plus de 1 400 Haïtiens sont décédés à la suite du tremblement de terre qui a frappé le sud du pays le samedi 14 août. Le drame est sans commune mesure avec la tragédie de 2010 qui avait causé quelque 200 000 morts. Mais il se greffe sur une situation politique délétère après l'assassinat, le 7 juillet, du président Jovenel Moïse. Ces nouvelles souffrances provoqueront-elles un sursaut des dirigeants ou accroîtront- elles l'instabilité?