C'est un fait indéniable. La couverture du Vif du 3 septembre " Et s'ils avaient été Noirs ? " a suscité la polémique. Ainsi qu'un torrent de réactions (lire ci-contre) pour la qualifier. Outrancière, déplacée, maladroite. Raciste. Courageuse, audacieuse. Provocatrice, mercantile. Nécessaire. Blessante.
...

C'est un fait indéniable. La couverture du Vif du 3 septembre " Et s'ils avaient été Noirs ? " a suscité la polémique. Ainsi qu'un torrent de réactions (lire ci-contre) pour la qualifier. Outrancière, déplacée, maladroite. Raciste. Courageuse, audacieuse. Provocatrice, mercantile. Nécessaire. Blessante. Avant toute chose, et c'est le plus important, nous tenons à présenter nos excuses aux personnes qui ont été offensées par l'illustration de cette Une. Car ça aussi c'est un fait indéniable. Nous avons blessé des personnes et nous nous en excusons. Sincèrement. Des excuses et des regrets. Nombreux. D'abord, celui de ne pas avoir appréhendé à sa juste mesure qu'aborder le sujet de la couleur de peau, ou plus précisément de la relation entre Blancs et Afro-descendants, rouvre à chaque fois brutalement une plaie mal voire non cicatrisée. Le regret encore qu'entre l'intention du message et sa réception il peut y avoir un gouffre. Béant, dans ce cas-ci. Regret, toujours, que la polémique autour de l'illustration de la couverture ait éclipsé le dossier de fond qui se penchait sur le plafond de verre auquel se heurtent toujours, ou presque, les Afro-descendants. Regret, enfin, que la polarisation des idées ait rendu difficile, voire impossible, le dialogue et le débat d'idées. Des excuses, des regrets, des lignes rouges aussi. Sinueuses quand elles circonscrivent des domaines aussi vastes que l'audace journalistique, le refus de l'autocensure et le respect des expressions multiples et diverses d'une minorité. Fermes par contre face à la violence et à la désinformation qui peut s'exprimer sur les réseaux sociaux. Des excuses, des regrets, des lignes rouges et un espoir, surtout. Que cette polémique ait permis de remettre au centre de l'attention le fait qu'une société plus inclusive est un objectif à atteindre. Pas une réalité. Merci de nous lire.