Le bâtiment est vieux. Accusant 200 ans d'âge, c'est sans doute l'un des plus vieux du village. Et sans l'intervention de l'architecte Raphaël Barigand, il était voué à une démolition certaine... Car cette grange s'implante sur un terrain à bâtir de 11 ares, au c£ur d'Aulnois, dans le Hainaut. Un endroit plutôt attrayant pour les candidats bâtisseurs ! Mais l'architecte, lui, a eu un coup de c£ur pour la vieille charpente d'origine de l'édifice. Alors, il a choisi d'exploiter l'ensemble. " On cherchait ...

Le bâtiment est vieux. Accusant 200 ans d'âge, c'est sans doute l'un des plus vieux du village. Et sans l'intervention de l'architecte Raphaël Barigand, il était voué à une démolition certaine... Car cette grange s'implante sur un terrain à bâtir de 11 ares, au c£ur d'Aulnois, dans le Hainaut. Un endroit plutôt attrayant pour les candidats bâtisseurs ! Mais l'architecte, lui, a eu un coup de c£ur pour la vieille charpente d'origine de l'édifice. Alors, il a choisi d'exploiter l'ensemble. " On cherchait un loft à la campagne, raconte-t-il. Et finalement, on l'a trouvé ici : on n'a conservé que les façades, un palier intérieur et une vieille citerne qui nous sert de cave. Pour le reste, on a tout réaménagé à notre goût. "Le parti pris : préserver le caractère agricole du bâtiment. Pas question de le dénaturer et de changer son image. La grange s'intègre parfaitement en tant que telle dans le tissu rural. Pour suivre cette ligne de conduite, il a fallu convaincre les autorités. Notamment au niveau du choix des matériaux. Pour remplacer le bardage de fibrociment en mauvais état qui couvrait le pignon et la toiture, Raphaël Barigand a notamment choisi des panneaux sandwichs en acier laqué, typiques des bâtiments agricoles. Les fonctions se répartissent sur des mezzanines proposant des perspectives vers le jardin, la charpente ou les niveaux inférieurs. Un système qui permet de donner de l'ampleur au bâtiment de quelque cinquante mètres carrés au sol. La salle à manger et la cuisine s'installent au rez-de-chaussée. Quelques marches mènent à un palier. Raphaël Barigand a privilégié une circulation dynamique, sans effet de porte ni de couloir. Sur ce palier, on retrouve un dressing. Et une autre volée qui mène à la chambre, en contact avec une salle de bains. La charpente y est bien présente. Les vues sont généreuses vers différents espaces de la maison et vers les pâtures à l'arrière. La chambre, perchée comme un nid, participe à l'espace de vie. Mais pour l'intimiser, il est possible de refermer l'espace avec des panneaux de bois coulissants. Le salon ? Il s'installe dans une extension qui est venue plus récemment compléter l'ensemble. Pour ce nouvel élément, le principe était bien clair : " Pas question de faire une annexe de la grange, qui était déjà une annexe de la ferme. " Raphaël Barigand a donc opté pour un volume simple et léger, bardé de cèdre huilé. Un élément relativement bas qui referme la propriété par rapport à la rue et se prolonge en carport. Architecte : Raphaël Barigand. www.raphaelbarigand.beLÉA BIERLIN