C'est ce que l'on appelle une qualification les doigts dans le nez. Le 11 octobre, après une victoire fleuve, 9 - 0 contre la modeste équipe de Saint-Marin, les Diables Rouges ont validé leur ticket pour l'Euro 2020. Trois matchs avant la fin de la phase de ...

C'est ce que l'on appelle une qualification les doigts dans le nez. Le 11 octobre, après une victoire fleuve, 9 - 0 contre la modeste équipe de Saint-Marin, les Diables Rouges ont validé leur ticket pour l'Euro 2020. Trois matchs avant la fin de la phase de groupe, ce qui n'était jamais arrivé dans l'histoire de notre équipe nationale. Un record de plus au palmarès de cette génération dorée. Cela dit, le tirage au sort a été clément pour Eden et les siens : vaincre Saint-Marin, le Kazakhstan, Chypre, l'Ecosse, voire la Russie, cela ne relève pas de l'exploit. Et à force de jouer face à des petits poucets, nos Diables sont - une nouvelle fois - mal préparés pour la phase finale, l'an prochain. " Le groupe vit bien et il a toujours envie de gagner, déclarait Hazard. Cela montre qu'on est prêt pour faire de grandes choses. " Certes. Mais tout le monde se souvient des déconvenues lors de l'Euro 2016 (en quarts de finale, face au pays de Galles), du Mondial 2018 (en demi-finale, face à la France) ou lors de la Nations League (contre la Suisse). 2020 sera la dernière occasion pour cette génération d'obtenir enfin un titre majeur. Lors d'un tournoi qui sera joué aux quatre coins de l'Europe, mais pas en Belgique, faute d'avoir pu construire un stade national digne de ce nom.