Je voudrais vous faire part de quelques réflexions, à propos de cette soi-disant société civile dont nous sommes abreuvés du matin au soir. Tout d'abord, le terme, au singulier encore bien, ne me paraît rien d'autre qu'un vocable généraliste pour ces bons vieux " groupes de pression " qui furent d'ailleurs toujours consultés pa...