La crise ? Elle rend juste les choses un peu plus difficiles. Pour les professionnels du recrutement, agences d'intérim et cabinets de reclassement, la recherche d'un emploi, par les temps qui courent, n'est pas fondamentalement différente de ce qu'elle est quand la météo de l'économie est plus clémente. " Le marché du travail est tendu depuis des années ", rappelle Jean-Paul Bissen, directeur de Future Alliance, un cabinet de recrutement pour cadres. Les conseils qui s'appliquent en temps " normal ", comme rédiger un CV efficace et attrayant, parfaire ses connaissances linguistiques et adopter une attitude positive dans sa recherche d'emploi, sont plus que jamais d'actualité. Et la crise aura forcément une fin. Autant profiter de ces temps troublés, donc, pour se former davantage, que l'on soit ouvrier, employé ou cadre.
...

La crise ? Elle rend juste les choses un peu plus difficiles. Pour les professionnels du recrutement, agences d'intérim et cabinets de reclassement, la recherche d'un emploi, par les temps qui courent, n'est pas fondamentalement différente de ce qu'elle est quand la météo de l'économie est plus clémente. " Le marché du travail est tendu depuis des années ", rappelle Jean-Paul Bissen, directeur de Future Alliance, un cabinet de recrutement pour cadres. Les conseils qui s'appliquent en temps " normal ", comme rédiger un CV efficace et attrayant, parfaire ses connaissances linguistiques et adopter une attitude positive dans sa recherche d'emploi, sont plus que jamais d'actualité. Et la crise aura forcément une fin. Autant profiter de ces temps troublés, donc, pour se former davantage, que l'on soit ouvrier, employé ou cadre. En attendant, voici quelques conseils pour ceux qui cherchent un emploi comme pour ceux qui ont toujours la chance d'en occuper un. " Nous devons tous avoir un plan B en tête car nous pouvons tous, à un moment, tomber de l'arbre, rappelle opportunément Bernard Hensmans, directeur de Monster pour la Belgique et le Luxembourg. Ce plan de secours est reposant pour l'esprit. Et puis une carrière ne se construit pas sous la contrainte mais en étant proactif. "1. Si vous venez de perdre votre emploi, mettez-vous en recherche d'un nouveau poste sans tarder, même si votre préavis court sur plusieurs mois. 2. Profitez de cette période de votre vie pour parfaire votre formation et pour acquérir des compétences qui vous manquent et qui vous seront utiles par la suite. 3. Elargissez votre champ de recherche. N'acceptez pas n'importe quel emploi, à n'importe quelles conditions, mais montrez-vous souple en termes de prétentions salariales et de titre. " Débuter à un salaire ou à un titre en deçà de votre idéal peut déboucher sur des opportunités à plus long terme ", dit-on chez le spécialiste du recrutement Korn/Ferry. 4. Dans le même esprit, il peut être intéressant d'accepter des postes dont la durée est limitée dans le temps ou liée à des projets spécifiques. " En temps de crise, les sociétés peuvent offrir des postes de ce type afin de compenser la diminution de leur effectif, détaille-t-on chez Korn/Ferry. Ces opportunités permettent de toucher un revenu, de maintenir ses compétences à jour et de se faire connaître au cas où un poste fixe s'ouvre. "5. Soyez prêt à être plus mobile ou à déménager. 6. Repérez les secteurs qui embauchent. Certains métiers connaissent une pénurie structurelle de main-d'£uvre (voir encadré). 7. Attaquez le marché par tous les canaux de recrutement possibles, en parallèle : votre réseau personnel, Internet, les entreprises, les petites annonces... N'hésitez pas à envoyer davantage de candidatures spontanées. 8. Pour valider votre CV, rendez visite à des professionnels du recrutement. Ils pourraient vous être utiles pour l'améliorer. 9. Activez et élargissez votre réseau de contacts. Vous serez ainsi parmi les premiers à apprendre qu'un poste devient vacant. " Le bouche-à-oreille reste un canal de recrutement très important ", insiste Marc Vandeleen. De la même manière, lorsque vous décrochez un entretien d'embauche, n'hésitez pas à demander à votre interlocuteur s'il peut vous indiquer une autre personne intéressante à rencontrer dans le cadre de votre recherche d'emploi. Pour convaincre un éventuel employeur, mettez davantage en valeur la personne que vous êtes et vos compétences plutôt que votre diplôme. Insistez aussi (si c'est le cas !) sur votre aptitude à travailler en équipe. " A l'heure où les entreprises travaillent de plus en plus en réseaux, elles ne peuvent plus se permettre d'engager des gens qui ne savent pas travailler en équipe ", souligne Jean-Paul Bissen, directeur de Future Alliance, un cabinet spécialisé dans la recherche de cadres. 1. Ne vous laissez pas gagner par le pessimisme ambiant et gardez vos objectifs de carrière en tête, afin de ne pas être pris au dépourvu en cas de mauvaise surprise sur le plan professionnel. 2. Identifiez vos points forts, c'est-à-dire les tâches dans lesquelles vous vous épanouissez naturellement au point de donner le meilleur de vous-même. 3. Sur cette base, identifiez vos compétences et cherchez, sur le marché du travail, où elles pourraient être utiles. 4. Deux fois par an, essayez de savoir comment votre profil de travailleur est perçu par le marché. 5. Continuez à développer vos connaissances, via les formations. 6. Rédigez un CV intéressant et actualisez-le régulièrement afin d'être prêt à saisir toute opportunité d'embauche qui se présente. 7. Maintenez-vous informé de l'évolution de votre entreprise, de votre secteur d'activité et de votre métier. 9. Entretenez votre réseau de connaissances, professionnelles et autres. 10. Intéressez-vous au marché de l'emploi par tous les canaux de recrutement possibles : le réseau personnel, Internet, les entreprises, les associations d'anciens, les associations professionnelles... L.v.R.