La Région est-elle consultée sur le projet d'élargissement du ring ?
...

La Région est-elle consultée sur le projet d'élargissement du ring ? Pas sur les modalités pratiques. Mais le dialogue est permanent entre nos administrations, flamande et bruxelloise, sur la mobilité dans et autour de Bruxelles, pour la désengorger ; ça concerne donc aussi les parkings de délestage et les connexions avec les transports en commun. Cela dit, l'entreprise anonyme de droit public mandatée par la Région flamande, Werkvennootschap, avance sans nous consulter. Nous en avons fait la remarque au ministre-président flamand et à son ministre de la Mobilité. Que je sache, nous n'avons pas eu de réponse. Nous ne sommes pas fermés par principe à l'idée d'élargir le ring, à condition que cet élargissement améliore la vie des Bruxellois en matière de mobilité et de santé publique. Nous voulons d'autres mesures en complément : la création de parkings de délestage à l'entrée de la ville, de nouvelles pistes cyclables ou de lignes de tram rapides qui facilitent l'entrée dans la capitale. Sur tous ces points, il nous faut une étude pour objectiver la situation, des engagements plus précis et plus concrets de la Flandre. Y a-t-il consensus au sein du gouvernement sur cette position ? Il y avait un accord en 2014, soutenu notamment par Ecolo et le CDH. Je m'étonne d'entendre des voix, dans ces partis, soutenir une position différente. Des portions du ring élargi passant sur le territoire bruxellois, la Flandre devra vous demander un permis... Ils ne sont pas stupides, les Flamands ! Ils s'évertuent à ne pas passer sur le territoire bruxellois. Ils pourraient ne s'occuper que des tronçons sur leurs propres terres. Or, nous voulons une amélioration de la mobilité jusque sur le ring intérieur. Dire juste " non ", c'est facile mais ça ne fait pas avancer. Y a-t-il un lien entre l'élargissement et le projet Neo, ce vaste centre commercialo-touristico-culturelsur le plateau du Heysel ? Il n'y a pas de marchandage. Nous allons devoir refaire le point sur ce projet, dès lors que Bruxelles n'accueillera pas l'Euro 2020. Il ne faut pas non plus exclure un plan B pour Neo. Mais c'est un peu tôt pour en parler. Pour certains, l'élargissement ne se fera jamais, vu son coût... Il faut deux calendriers de financement et de réalisations parallèles : pour l'élargissement et pour les autres mesures de mobilité. Je n'ai pas l'impression que ce sera pour tout de suite : plus on s'approche des élections, plus un accord entre Régions est difficile. Et puis, le ring de Bruxelles n'est pas une urgence pour la Flandre : elle concentre ses moyens pour la mobilité sur Anvers. Je ferai un point de la situation, avec mon gouvernement, fin décembre ou en janvier.