Entre carreleurs et plafonneurs, il y a du mouvement à l'ancienne Fonderie Thiébaut, de Marchienne. Les ouvriers s'affairent sur le chantier car les travaux doivent être terminés à la mi-juin. Cet ancien bâtiment industriel, trace du passé industriel de la porte Ouest, est transformé en logements dans le cadre du Programme de politique des grandes villes (PPGV) de Charleroi. Au programme : 11 appartements destinés à des jeunes couples et 20 kots dédiés au logement collectif. Selon Nathalie Cordier, coordinatrice carolo du PPGV, cette rénovation s'in...

Entre carreleurs et plafonneurs, il y a du mouvement à l'ancienne Fonderie Thiébaut, de Marchienne. Les ouvriers s'affairent sur le chantier car les travaux doivent être terminés à la mi-juin. Cet ancien bâtiment industriel, trace du passé industriel de la porte Ouest, est transformé en logements dans le cadre du Programme de politique des grandes villes (PPGV) de Charleroi. Au programme : 11 appartements destinés à des jeunes couples et 20 kots dédiés au logement collectif. Selon Nathalie Cordier, coordinatrice carolo du PPGV, cette rénovation s'inscrit dans le cadre du développement durable : " Les appartements sont aménagés en logements pilotes avec le meilleur rapport qualité/prix et le certificat HQE (haute qualité environnementale). On a été très attentifs aux économies d'énergie. " Budget : 3 millions d'euros, cofinancés par la Région, le FEDER (Fonds européen de développement régional) et le PPGV. Ce chantier est un des neuf projets du " contrat ville durable " de Charleroi. " Le PPGV a permis à la Ville de concentrer ses efforts sur son entrée ouest, qui subit depuis des années les désagréments liés à la récession de l'industrie lourde ", souligne le maïeur Jean-Jacques Viseur (CDH). La convention a été approuvée début avril par le Conseil des ministres pour une enveloppe carolo de 6 896 748 euros. Ainsi, une partie du budget fédéral sera consacrée à l'animation de la base de loisirs, dont la Maison pour associations, support des associations dans les secteurs social, culturel et sportif. L'Espace Citoyen sera également renforcé. Deux projets d'investissement sont concernés : l'achèvement des travaux de la Fonderie Thiébaut et la transformation de bâtiments à l'abandon en logements basse énergie pour familles nombreuses. Enfin, un programme participatif des quartiers mettra sur pied un réseau de jardins partagés. Lancé en 1999 le PPGV, un contrat entre villes et fédéral, a été créé pour répondre aux problèmes spécifiques rencontrés par les noyaux urbains. Un budget global de 50 millions d'euros a permis à Charleroi, en 10 ans, de développer 17 projets. Depuis 3 ans, les programmes sont fixés par échéance annuelle, les garanties des acteurs de terrain, comme Nathalie Cordier, aussi : " On a une position volontariste mais, pour être efficaces dans nos missions, il faut revenir à des programmes de plus longs mandats. " La ministre fédérale des Grandes Villes, Marie Arena (PS), abonde également dans le sens d'une " nécessité de conventions pluriannuelles. Trois ans, au minimum ". Mais certains partis néerlandophones désirent régionaliser cette compétence. " Si régionalisation il devait y avoir, les moyens financiers suivront ", rassure la ministre. Rendez-vous après le 7 juin pour les négociations institutionnelles. C.W.