Il fut un temps où on ne doutait pas du fait que la Terre était plate. Vint ensuite une période où l'appréhension du monde se modifia en profondeur. Avec la Renaissance, l'imprimerie de Gutenberg favorisait la diffusion du savoir et les certitudes les plus ancrées volaient en éclat...

Il fut un temps où on ne doutait pas du fait que la Terre était plate. Vint ensuite une période où l'appréhension du monde se modifia en profondeur. Avec la Renaissance, l'imprimerie de Gutenberg favorisait la diffusion du savoir et les certitudes les plus ancrées volaient en éclats. L'humanité découvrait l'immensité de la planète et aspirait à de nouvelles valeurs pour organiser le monde autrement. Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus nombreux à percevoir que le chemin pris au moment de la révolution industrielle nous a menés à l'impasse. L'heure est venue de tourner la page. De réinventer une fois de plus ce monde qui est le nôtre. De se réconcilier avec la nature. De s'appuyer sur les connaissances acquises pour faciliter le retour à des valeurs plus humaines, de modérer l'avoir au profit de l'être... Se pourrait-il que nous soyons à l'aube d'une nouvelle renaissance? Que le fait d'être connectés nous permette de mieux envisager le monde de demain, quitte à se livrer à quelques acrobaties pour se dégager du matérialisme ancré dans les mentalités depuis le virage décisif des Trente Glorieuses? Le parcours d'Homo sapiens qui découvre la finitude de la planète nous met face à deux options: s'incruster dans le déni de la réalité qui crève les yeux ou relever résolument la tête pour mieux affronter les turbulences qui, d'ores et déjà, nous orientent vers la Révolution des mentalités.