Au cours de la COP26, à Glasgow, nos dirigeants tentent de se mettre d'accord sur les décisions qu'il faudrait prendre pour limiter le réchauffement de la planète. Ce n'est pas ga...

Au cours de la COP26, à Glasgow, nos dirigeants tentent de se mettre d'accord sur les décisions qu'il faudrait prendre pour limiter le réchauffement de la planète. Ce n'est pas gagné. En supposant qu'ils arrivent à se mettre d'accord sur certaines mesures, il faut encore voir si celles-ci seront applicables et, surtout, appliquées. Quand on voit ce qui s'est passé après l'Accord de Paris en 2015, on peut en douter. Pendant ce temps, les pays de l'OPEP (ces pays sont-ils présents à Glasgow?) extraient chaque jour des millions de barils de pétrole. [...] Ce pétrole sera utilisé dans les industries, les voitures, le chauffage, etc. Cette consommation continuera à polluer la planète et à augmenter son réchauffement. Cela multipliera les inondations et les feux de forêt. Vous me direz que je suis un pessimiste. Je voudrais me tromper, mais je ne fais que constater la réalité des faits.