Une petite demi-heure pour lire entre deux portes ce 38e album (1) - et le rendre illico presto, du jamais-vu ! -, moins que ça pour rencontrer vite vite les auteurs, avant de laisser la place au suivant : cette semaine, ce n'était pas Leonardo DiCaprio ou le pape qui passaient par Bruxelles, mais bien la caravane Astérix et son plan com à l'image de l'album qu'il est censé défendre : hors de toute norme dans la bande dessinée. C'est que, dans la foulée de cette journée éclair de promotion à Bruxelles, les éditions Albert René (détenues à 100 % par le groupe Hachette) ont mis sur le marché international plus de cinq millions d'exemplaires de La Fille de Vercingétorix. Du jamais-vu depuis deux ans, et... le précédent Astérix. " Il n'y a rien de comparable à ce mégasuccès. Sauf peut-être Tintin, s'il devait avoir un jour un nouvel album ", admet d'emblée le duo Didier Conrad - Jean-Yves Ferri, dont c'est ici le quatrième album.
...