Entre le KVS (le théâtre royal flamand de Bruxelles) et le Théâtre national, on connaissait déjà Toernee General, concept de programmation commune lancé par les anciens directeurs Jan Goossens et Jean-Louis Colinet. Avec l'arrivée en 2016 de Michael D...

Entre le KVS (le théâtre royal flamand de Bruxelles) et le Théâtre national, on connaissait déjà Toernee General, concept de programmation commune lancé par les anciens directeurs Jan Goossens et Jean-Louis Colinet. Avec l'arrivée en 2016 de Michael De Cock à la tête du Koninklijke Vlaamse Schouwburg, le mouvement d'ouverture s'est amplifié et les échanges se sont multipliés. Dans un geste aussi artistique que politique, le KVS inclut cette saison parmi " ses visages " des artistes clairement étiquetés francophones : le rappeur-acteur Pitcho Womba Konga, la comédienne Jessica Fanhan, l'auteure, comédienne et metteuse en scène Sylvie Landuyt et le collectif Farm Prod. Plus encore, la scène flamande accueille un spectacle (Dernier lit, en mars 2018) du Rideau de Bruxelles, toujours délocalisé pour cause de salle en travaux, et une production du théâtre de Liège (Lettre à Nour, en décembre). Les rapprochements à Bruxelles se tissent aussi au niveau des spectacles " jeune public ", avec un nouveau festival, Ménage à deux, lancé en novembre par le Bronks, côté flamand, et La Montagne magique, côté francophone. Le but ? Faire découvrir la crème des productions d'une communauté à l'autre au sautant par-dessus la frontière linguistique. Enfin !