Aujourd'hui, peu de Bruxellois maîtrisent la langue de Vondel et la tendance est à la bai...

Aujourd'hui, peu de Bruxellois maîtrisent la langue de Vondel et la tendance est à la baisse. Fin 2018, le dernier baromètre linguistique révèle qu'en vingt ans, la proportion de Bruxellois capables d'avoir une conversation en néerlandais a baissé d'un quart et que seuls 10 % des jeunes Bruxellois, qui ont suivi l'enseignement francophone à Bruxelles, parlent un bon ou excellent néerlandais. Analyse.