L'épisode de l'annexe ajoutée au rapport de Publifin à l'insu du conseil d'administration a coûté sa place au président Paul-Emile Mottard (PS). Le management de Nethys, soupçonné d'avoir inspiré la demande de...

L'épisode de l'annexe ajoutée au rapport de Publifin à l'insu du conseil d'administration a coûté sa place au président Paul-Emile Mottard (PS). Le management de Nethys, soupçonné d'avoir inspiré la demande de dérogation à la règle des 245 000 euros brut de rémunération, est lâché par le PS liégeois. Jean-Claude Marcourt s'est soumis. Le MR national a soutenu les trois réfractaires libéraux de Publifin, tandis que le boss local, Daniel Bacquelaine, cherchait à se faire oublier. Le CDH national exige désormais une loyauté sans faille de Josly Piette, la délimitation immédiate des métiers de Nethys (assurances, médias, etc.) et le départ de Stéphane Moreau. Pour le MR, la réorganisation du groupe et la question des personnes à recaser forment un tout. Dans un contexte électoral, l'épisode du rapport " augmenté " de Publifin a été l'incident de trop. Le PTB s'apprête à lancer une campagne sanglante contre le PS principautaire, et ce dernier craint pour son alliance plus que trentenaire avec les libéraux à la Province. Stop, danger !