" Plus le scrutin est proche d'un retrait, plus le pari du parti est risqué "

12/12/18 à 21:00 - Mise à jour à 14:00
Du Le Vif/L'Express du 13/12/18

Qui dit départ prématuré d'un parti gouvernemental dit élections anticipées ? Ce scénario est l'exception et non la règle, observe le politologue Régis Dandoy (UGent, UCLouvain).

La vie gouvernementale belge est-elle souvent à la merci d'un parti au pouvoir qui se dérobe ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné