Le cahier des charges de ce lotissement situé sur les hauteurs de Verviers imposait une esthétique actuelle. Exactement ce dont rêvaient les maîtres d'ouvrage : " une maison moderne, avec un enduit blanc et des toits plats, mais pas trop froide ". Pari tenu. Le projet réussit un agréable mariage entre esthétique minimaliste et atmosphère chaleureuse.
...

Le cahier des charges de ce lotissement situé sur les hauteurs de Verviers imposait une esthétique actuelle. Exactement ce dont rêvaient les maîtres d'ouvrage : " une maison moderne, avec un enduit blanc et des toits plats, mais pas trop froide ". Pari tenu. Le projet réussit un agréable mariage entre esthétique minimaliste et atmosphère chaleureuse. Les espaces ouverts ont la cote. Pourtant, ce décloisonnement pose parfois de véritables dilemmes tant les pièces sont en communication visuelle constante. La forme en L du rez-de-chaussée enrichit ici le plan et permet de profiter des avantages d'un espace ouvert tout en créant des zones distinctes. La maîtresse de maison tenait, en effet, à préserver le contact avec le salon depuis la cuisine sans toutefois avoir de vue de l'un sur l'autre. L'architecte a travaillé de façon spécifique sur les volumes très lumineux et très diversifiés pour apporter richesse et qualité aux pièces de vie. L'espace ouvert, le jeu sur les différences de hauteur et les perspectives variées offrent une vraie sensation d'espace. Et l'architecture extérieure n'est rien d'autre que la traduction de cette spatialité intérieure. Elégance et sobriété caractérisent les façades monochromes ponctuellement percées de grandes ou petites ouvertures, savamment positionnées et dimensionnées. Le niveau de l'entrée se prolonge de plain-pied avec la terrasse, formant un axe traversant l'habitation de part en part. La cuisine et la salle à manger se trouvent au même niveau, tandis que le salon, quelques marches plus bas, se projette vers l'extérieur au travers de grands vitrages collés sur une structure bois et inox. Depuis cet espace en porte-à-faux, la vue sur le jardin se révèle d'autant plus dégagée qu'elle n'est entravée que par peu de divisions. Développé sur une grande surface, le sol en béton poli convient très bien à l'espace ouvert du rez-de-chaussée. Pour contrebalancer son aspect froid, le bois apporte par touches ponctuelles une esthétique chaleureuse. Les châssis, le bardage extérieur et la terrasse en afzelia, le parquet en chêne et les éléments de mobilier contribuent à réchauffer l'atmosphère. La grande baie vitrée face à l'entrée et à la cuisine dispose d'un cadre en bois dont la largeur volontairement surdimensionnée permet aux châssis de participer pleinement à la déco. Réalisation : Olivier Fourneau. www.fourneau.eu Ce mois-ci dans Je vais Construire ? L'ossature bois, légère et polyvalente ? Cuisines flexibles et faciles à vivre ? Toutes les primes à l'énergie et à la rénovation www.jevaisconstruire.be MARIE DELOOZ