Même si les dimensions de l'agrandissement réalisé par le bureau d'architecture AgwA restent limitées, le résultat accentue terriblement la sensation d'espace ressentie dans cet appartement bruxellois. Auparavant, il disposait déjà d'une extension, mais celle-ci n'occupait que la moitié de la façade arrière. En outre, les fenêtres étaient relativement petites, ne faisant entrer que peu de lumière. Et la clarté du jour ne pénétrait pas dans les pièces plus au centre de l'appartement. " Lorsque nous avons acheté le bien, nous avons rapidement décidé de faire disparaître le déda...

Même si les dimensions de l'agrandissement réalisé par le bureau d'architecture AgwA restent limitées, le résultat accentue terriblement la sensation d'espace ressentie dans cet appartement bruxellois. Auparavant, il disposait déjà d'une extension, mais celle-ci n'occupait que la moitié de la façade arrière. En outre, les fenêtres étaient relativement petites, ne faisant entrer que peu de lumière. Et la clarté du jour ne pénétrait pas dans les pièces plus au centre de l'appartement. " Lorsque nous avons acheté le bien, nous avons rapidement décidé de faire disparaître le dédale de petites pièces à l'arrière pour jouir d'un seul grand volume. Nous avons laissé aux architectes le soin de décider de l'aspect de celui-ci ", raconte le maître d'ouvrage. Les architectes d'AgwA se décrivent en premier lieu comme des créateurs d'espace. " Nous avons toujours eu pour objectif de maximiser l'espace dans la ville. C'est pour cette raison que nous avons entièrement réorienté l'appartement vers le jardin, explique Benoît Vandenbulcke. Nous avons transformé deux petites pièces en une grande, générant ainsi une réelle sensation d'espace, malgré une surface restreinte. " Pour optimiser cet effet, AgwA a conçu un pli au milieu des fenêtres tournées vers le jardin. La pièce gagne ainsi en son centre un mètre en largeur par rapport aux côtés et intègre davantage le jardin dans l'espace intérieur. L'extension procure non seulement une belle sensation d'espace mais aussi un flux abondant de lumière qui atteint les moindres recoins de l'appartement. Afin de garantir la légèreté visuelle de l'extension, la construction ne touche pas le sol. Vu du jardin, l'ensemble paraît flotter. Les trois marches en béton qui relient le jardin au séjour ne font que renforcer cette impression. Pour limiter les frais, AgwA a opté pour des matériaux de base plutôt bruts. " En les transformant de manière raffinée, nous avons réussi à apporter une plus-value esthétique ", explique Benoît Vandenbulcke. L'équipe a par exemple recouvert la façade arrière d'EPDM, un matériau normalement utilisé sur des toits plats. Pour les fenêtres, ce sont les châssis en aluminium les plus simples qui ont été retenus, dans une teinte naturelle. Enfin, le sol est identique dans tout l'appartement, pour accroître la sensation d'espace. Dans ce projet, les architectes ne se sont occupés que de l'extension et d'une partie de la rénovation intérieure. Ils ont suivi tout le projet jusqu'au gros oeuvre fermé. Pour limiter les coûts, les propriétaires se sont chargés personnellement de la finition et de l'aménagement de la cuisine, de la salle de bains et de la chambre à coucher. Réalisation : AgwA, Harold Fallon & Benoît Vandenbulcke. Tél. : 02 244 44 30. www.agwa.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de juin en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.beELIEN HAENTJENS