Certes, les coiffeurs coupent les cheveux, mais ils peuvent aussi être des personnes de confiance, des confidents. La plupart d'entre eux sont ainsi informés par leurs clientes atteintes d'un cancer du sein qui risquent de perdre leurs cheveux au début de la chimiothérapie. " Cette perspective est souvent à l'origine d'émotions intenses, souligne Charles-Antoine Huybrechts, président de ...

Certes, les coiffeurs coupent les cheveux, mais ils peuvent aussi être des personnes de confiance, des confidents. La plupart d'entre eux sont ainsi informés par leurs clientes atteintes d'un cancer du sein qui risquent de perdre leurs cheveux au début de la chimiothérapie. " Cette perspective est souvent à l'origine d'émotions intenses, souligne Charles-Antoine Huybrechts, président de Febelhair. Cette expérience est vraiment terrible pour les patients des deux sexes, même si la perte de cheveux ne présente en soi aucun danger. " Aussi, bien des femmes concernées demandent à leur coiffeur ses conseils pour leurs cheveux. " Il est alors un précieux soutien, et peut leur conseiller un perruquier au stade opportun de leur prise en charge. " Cette fédération des coiffeurs est aussi passionnée que ses membres et encadre toutes les facettes de la profession: défense des intérêts des coiffeurs, mais aussi information du secteur et des décisions officielles, organisation des activités de recyclage et soutien aux formations en coiffure. Elle aide également les jeunes coiffeurs dans leurs premiers pas dans le métier et, durant la crise du coronavirus, c'est elle qui est montée au créneau pour veiller à ce que ses membres bénéficient des mesures de soutien nécessaires. Pour améliorer la communication avec les femmes atteintes d'un cancer du sein et sensibiliser la profession à cette problématique, Febelhair a décidé de collaborer avec Pink Ribbon. " Nous voulons apporter notre pierre à la lutte contre le cancer du sein ", résume son président. Les coiffeurs belges sont libres de participer aux actions que Febelhair met en place au bénéfice de Pink Ribbon, mais la fédération n'a pas ménagé ses efforts pour les convaincre. Durant le mois d'octobre, les salons partenaires proposeront ainsi aux clients qui achètent des produits un sac Pink Ribbon (rapportant un euro à l'association) et certains vendront aussi les rubans Pink Ribbon.