" C'est assez dangereux de travailler au Nicaragua car il n'existe pratiquement plus d'Etat de droit. Beaucoup de journalistes ont fui le pa...

" C'est assez dangereux de travailler au Nicaragua car il n'existe pratiquement plus d'Etat de droit. Beaucoup de journalistes ont fui le pays ", nous déclarait récemment le caricaturiste nicaraguayen Pedro Molina, que nous avions rencontré à Bruxelles ( Le Vif/L'Express du 6 décembre dernier). Très critique à l'égard du président Daniel Ortega, l'homme a préféré fuir le pays à son tour, avec femme et enfants, tant les menaces sur sa vie se précisaient. Il se trouverait actuellement à New York. Toujours plus isolé sur la scène internationale, Daniel Ortega a par ailleurs annulé la visite qu'une délégation du Parlement européen devait entreprendre ces jours-ci, et qui avait déjà été reportée.