La crise sanitaire a cloué au sol un nombre considérable d'avions. Plusieurs compagnies proposent toutefois, en Asie et en Australie, à quel...

La crise sanitaire a cloué au sol un nombre considérable d'avions. Plusieurs compagnies proposent toutefois, en Asie et en Australie, à quelques touristes nostalgiques des voyages, et fortunés, des vols long courrier avec lieux de départ et d'arrivée identiques. Histoire de faire voler les appareils, de permettre aux pilotes de ne pas perdre la main et d'éviter aux équipages le chômage technique. Mais ces vols en direction de nulle part hérissent le ministre en charge des aéroports wallons, Jean-Luc Crucke (MR), qui crie à l' "aberration environnementale". Et de s'engager à n'autoriser aucun vol de ce genre à partir des aéroports du sud du pays, à l'exception les vols de maintenance technique.