Vous voulez manger plus sainement. Bouger davantage. Lire un livre tous les mois. Méditer tous les jours. Épargner davantage. Tenir à jour votre administration. Plein(e) d'enthousiasme, vous décidez de mettre en pratique toutes ces bonnes intentions, mais après quelques jours ou quelques semaines à peine, vous reprenez vos anciennes habitudes. Eh oui : si faire des projets est une chose, rompre durablement avec ses mauvaises habitudes est beaucoup moins simple qu'il n'y paraît ! Mais pourquoi ?
...

Vous voulez manger plus sainement. Bouger davantage. Lire un livre tous les mois. Méditer tous les jours. Épargner davantage. Tenir à jour votre administration. Plein(e) d'enthousiasme, vous décidez de mettre en pratique toutes ces bonnes intentions, mais après quelques jours ou quelques semaines à peine, vous reprenez vos anciennes habitudes. Eh oui : si faire des projets est une chose, rompre durablement avec ses mauvaises habitudes est beaucoup moins simple qu'il n'y paraît ! Mais pourquoi ? " La plupart des gens ont tendance à s'accuser de manquer de volonté, alors que le problème vient plutôt de leur approche, affirme l'Américain James Clear, spécialiste du comportement. Mieux vaut au contraire avancer à petits pas, en se fixant des objectifs modestes mais faciles à respecter qui finiront par devenir une routine. " James Clear est le fondateur de The Habits Academy, un centre de formation pour les personnes et organisations qui souhaitent adopter de meilleures habitudes de vie et de travail. Il expose le pourquoi et le comment de son approche dans son bestseller " Un rien peut tout changer ". L'idée que tout changement de comportement commence par de petites choses est un sujet très à la mode, qui a déjà fait l'objet de divers ouvrages. La seconde erreur de raisonnement selon James Clear : trop focaliser sur l'objectif final. " Supposons que vous vouliez perdre dix kilos, épargner une certaine somme ou vous attaquer au désordre dans votre maison. Que va-t-il se passer une fois votre but atteint ? Vous allez rapidement perdre votre motivation et retomber dans vos mauvaises habitudes ! Atteindre un objectif n'induit en effet qu'un changement transitoire. Si vous voulez qu'il soit permanent, ne vous focalisez donc pas sur le résultat, mais sur le processus qui consiste à vous améliorer sans cesse. " Pour adopter définitivement un nouveau comportement, il faut aussi être convaincu qu'il correspond à la personne que l'on veut devenir. Un vrai changement de comportement, c'est en effet aussi un changement d'identité, souligne James Clear. Il prend l'exemple de deux ex-fumeurs qui refusent une cigarette. Le premier dit : " Non merci, j'ai arrêté ", qui révèle que dans sa tête, il est resté un fumeur qui s'efforce d'être quelqu'un d'autre. L'autre au contraire répond : " Non merci, je ne fume pas ". Une différence lourde de sens : il ne se voit plus comme un fumeur et a de meilleures chances de ne pas " rechuter ", car son image de lui a changé. " Pour tenir le coup, il faut que la nouvelle habitude s'intègre à votre identité, résume le spécialiste. Vous voulez épargner davantage ? Arrêtez de vous complaire dans votre image de panier percé et commencez à vous voir comme une personne capable de gérer raisonnablement ses finances. Plus vous répèterez un comportement, plus vous renforcerez l'identité qui y est liée... et peu à peu, vous deviendrez celui ou celle que vous vouliez être. " Dans " Un rien peut tout changer ", James Clear partage ses quatre règles d'or pour changer de comportement - une véritable feuille de route vers de meilleures habitudes ! Nos bonnes résolutions sont souvent trop vagues, observe James Clear : manger plus sainement, bouger davantage, qu'est-ce que ça veut dire ? Mieux vaut donc, d'après lui, se fixer des objectifs concrets. " Si vous élaborez un vrai projet au préalable, vous n'aurez plus besoin d'y réfléchir à chaque fois. " Une excellente stratégie pour ancrer de nouvelles habitudes est de les associer à celles que vous avez déjà, en faisant d'une habitude existante un déclencheur pour celle que vous voulez adopter. Par exemple : après mon café du matin, je prends une minute pour méditer. Gardez aussi à l'esprit que les indices visuels sont le principal catalyseur de nos comportements. Si vous voulez aller courir tous les jours après le boulot, préparez vos baskets sur le paillasson. Un comportement semble toujours plus attrayant s'il est lié à une activité agréable. Pour reprendre les termes de James Clear, efforcez-vous donc de " regrouper les tentations " en associant une contrainte à un plaisir : après avoir fait mes abdos (contrainte), je passerai un moment sur Facebook ou je regarderai ma série préférée (plaisir). Une autre stratégie qui coule de source mais dont on sous-estime souvent l'efficacité est de s'entourer de personnes qui adoptent déjà le comportement souhaité. Vous serez beaucoup plus enclin à faire du sport, à manger sainement ou à boire moins d'alcool si votre entourage fait de même ! " Imaginez que votre tuyau d'arrosage fasse un pli qui entrave le passage de l'eau, commente James Clear. Vous avez deux solutions : ouvrir grand le robinet pour forcer les choses ou redresser votre tuyau. La première approche, c'est comme vouloir entretenir coûte que coûte une habitude difficile. N'est-il pas infiniment plus simple d'essayer de limiter la difficulté ? " L'un des moyens les plus efficaces pour y parvenir est de réaménager votre environnement, en améliorant la visibilité des indices qui catalysent les habitudes à adopter (voir également le point 1) ou en facilitant certains comportements. La probabilité d'aller au centre sportif est évidemment plus grande s'il se trouve sur le chemin du travail, puisque vous y arrêter en passant affectera moins votre routine. Une autre règle d'or est qu'au début, une nouvelle habitude ne peut pas prendre plus de deux minutes. Il n'y a en effet aucune raison de ne pas faire quelque chose qui prend si peu de temps... Et lorsqu'il s'agit d'adopter un nouveau comportement, mieux vaut commencer par quelque chose de " trop " facile, affirme James Clear. Lorsque ce petit rien sera devenu une évidence, vous pourrez aller plus loin. Une nouvelle habitude qui apporte quelque chose de positif a d'autant plus de chances d'être définitivement adoptée. " Le problème, c'est que les mauvaises habitudes apportent souvent une satisfaction immédiate, tandis que les bonnes ne sont généralement récompensées que plus tard, explique le spécialiste. Trop manger est évidemment néfaste sur le long terme, mais c'est si bon au moment même ! De même, vous ne serez pas plus musclé ou plus mince après trois séances de fitness. " Il recommande donc de prévoir des récompenses intermédiaires plus immédiates. Vous voulez épargner ? Ouvrez un compte et, à chaque fois que vous résistez à un achat, versez-y le montant correspondant. Tenez un journal de vos repas ou de vos séances de sport, car visualiser vos progrès vous permettra de vous motiver et de tenir le cap. C'est non seulement une bonne manière de retirer plus de satisfaction de vos nouvelles habitudes, mais aussi une preuve que vous êtes en bonne voie pour devenir celui ou celle que vous rêvez d'être.