Artiste réputé pour ses collages au bord du vertige, David Crunelle travaille à l'ancienne: c'est à la pointe du cutter qu'il découpe de vieilles images qu'il recompose ensuite selon des lois optique...

Artiste réputé pour ses collages au bord du vertige, David Crunelle travaille à l'ancienne: c'est à la pointe du cutter qu'il découpe de vieilles images qu'il recompose ensuite selon des lois optiques connues de lui seul. Deux ans après sa dernière exposition chez Zedes, le voici qui débarque à nouveau. Le propos est incisif. Sondant les visuels de la série Nos Gloires, publiés par Artis Historia entre 1949 et 1962, l'artiste démantèle l'héritage des "héros" nationaux. Sans complaisance, Crunelle pose la question de ce qu'il subsiste des figures illustres "lorsqu'un pays fait régulièrement la Une de la presse étrangère en raison d'un bilan humain désastreux". En choisissant le titre d' Ordalie, ce "jugement de Dieu" médiéval, le plasticien enfonce le clou critique. Que l'on soit pour ou contre le constat qu'il dresse importe finalement assez peu car c'est le magnétisme de ses compositions kaléidoscopiques qui est à retenir.