Les QUOTAS de la semaine :

Fadila Laanan est pour un quota de chansons flamandes à la radio. La Commission européenne est pour un quota de femmes à la tête des entreprises. Les partis politiques sont pour un quota de leurs membres dans les postes clés. Donc, si Mme Laanan enregistre une reprise de En de poembak is kapot et qu'elle en profite pour créer et diriger sa firme de disques, elle devrait pouvoir arrondir ses fins de mois. Surtout si elle ne perd pas sa carte du PS.
...

Fadila Laanan est pour un quota de chansons flamandes à la radio. La Commission européenne est pour un quota de femmes à la tête des entreprises. Les partis politiques sont pour un quota de leurs membres dans les postes clés. Donc, si Mme Laanan enregistre une reprise de En de poembak is kapot et qu'elle en profite pour créer et diriger sa firme de disques, elle devrait pouvoir arrondir ses fins de mois. Surtout si elle ne perd pas sa carte du PS. " Je n'aimerais pas être un homme car j'aurais trop peur de perdre mes cheveux. " (Simone de Beauv... Non, pardon, c'est de Sandrine Corman, animatrice à RTL au cours d'une interview à l'épastrouillante DH. Evidemment, quand on met deux phares de la pensée face-à-face, on est rarement déçu...) Le jour où l'ONU propose de taxer la junk food, on apprend que, en Belgique, les piscines privées se démocratisent et qu'on en installe 3 000 par an. D'ici une dizaine d'années, on devrait donc pouvoir reconnaître un riche à son paquet de chips et un pauvre au fait qu'il se prélasse au bord de sa piscine. Cette semaine, le top 3 des grandes avancées de la démocratie. 1. Résultats de la présidentielle russe : en Tchétchénie, Poutine a obtenu 99,76 % des voix. On voudrait pas la jouer mauvaise langue, mais Staline faisait mieux. 2. Le nouveau président du parlement wallon a été désigné après une réunion chez Ecolo qui devait bien rassembler une vingtaine de personnes. Généralement représentatives d'elles-mêmes. 3. Lors d'un référendum, les Suisses ont refusé une proposition d'allonger la durée des vacances de quatre à six semaines. Ils votent les yeux fermés pour des hommes forts, ils ne s'énervent pas quand on décide à leur place et ils refusent de partir en vacances plus que le strict minimum : avec des électeurs pareils, qui a encore besoin d'une dictature ? Inquiétudes à l'IBSR : les projets des fabricants de vélos électriques de doubler la puissance du moteur risqueraient d'augmenter le nombre de blessés et de tués parmi les personnes âgées qui les utiliseront " car leurs réflexes sont moins bons ". Donc, on résume : la ministre de la Culture va chanter en néerlandais, seuls les mégariches ont encore les moyens de se payer un paquet de chips paprika et les vieilles dames sèment la terreur parmi les bandes de jeunes en leur fonçant dessus avec un vélo électrique... Et dire qu'il y a des gens qui prétendent que notre époque est morose ! TOUTES LES CHRONIQUES DE MARC OSCHINSKY SUR WWW.LEVIF.BEMARC OSCHINSKY