Le CUBA de la semaine :

Emploi : pour faire des économies, les autorités cubaines vont supprimer 500 000 postes de fonctionnaires. Tiens ? Le PP a pris le pouvoir à La Havane et on ne nous dit rien ?
...

Emploi : pour faire des économies, les autorités cubaines vont supprimer 500 000 postes de fonctionnaires. Tiens ? Le PP a pris le pouvoir à La Havane et on ne nous dit rien ? Retard : " Franchement, il faut un plan A maintenant. Point final ! " (Olivier Deleuze). Mais oui, bien sûr : depuis plus de trois mois, les négociateurs jouaient à bataille en sirotant un apéro. Heureusement, maintenant que Deleuze a tapé du poing sur la table, tout devrait être résolu dans les dix minutes. Cette semaine : le top 3 des bonnes nouvelles des TEC, ces bus qui roulent parfois (mais pas trop souvent, ça risquerait d'user les mécaniques) : 1. En février 2011, le prix des billets augmentera de 6 % (mais, en échange, la qualité du service diminuera également de 6 %). 2. Avec CycloTEC, vous pouvez louer un joli vélo pliable noir et jaune (bien entendu, en cas de grève, le vélo refusera de se déplier en solidarité avec les camarades en lutte). 3. " Les TEC, c'est un des modes de transport les plus sûrs, même avant l'avion " (le porte-parole des TEC). Sans compter que la perspective de partir à Torremolinos dans un bus bondé qui n'arrivera à destination que si le chauffeur ne commence pas une grève-surprise au poste frontière d'Hensies a quelque chose d'assez irrésistible. Bivalves : à l'occasion de la Semaine nationale des Moules (c'est maintenant, si, si...), les producteurs de moules ont fait effectuer une étude de marché. Conclusion : " 84 % des Belges dégustent leurs moules avec des légumes pour moules. " Y a pas à dire, réalisateur d'études de marché, c'est un métier fascinant. Ducarme dans les rangs : le député Denis Ducarme a mené son enquête sur les tueurs à gage. Verdict : " Chez nous, il est moins cher de faire tuer quelqu'un que de procéder à son enlèvement. C'est un constat édifiant. " C'est vrai quoi : qu'est-ce qu'on attend pour démocratiser le coût des enlèvements ? Négociations : six mois après les élections, l'Irak est toujours sans gouvernement. Hillary Clinton a demandé aux dirigeants irakiens de " trouver un accord et de faire passer leurs intérêts personnels après l'intérêt national ". Avec un peu de chance, dans trois mois, elle débarque à Bruxelles pour dire la même chose. Après son lapsus exceptionnel - substituant involontairement fellation à inflation - du week-end dernier, Rachida Dati l'a promis : la prochaine fois, avant de parler, elle tournera sept fois sa langue dans sa bouche. toutes les chroniques de Marc Oschinsky sur www. levif.BEMarc oschinsky