Les propriétaires ont fait la connaissance de leur architecte de manière très particulière. En effet, après avoir acheté leur terrain, ils n'envisageaient pas de bâtir immédiatement. Ils ne s'étaient donc pas encore mis à la recherche d'un architecte. Jusqu'au jour où Ann Heynen les a appelés. Elle concevait la maison de l'un de leurs voisins : elle désirait savoir dans quel style ils prévoyaient de construire et souhaitait entrer en contact avec... leur architecte ! Le courant est très bien passé entre les deux parties, et les maîtres d'ouvrage ont vite compris qu'A...

Les propriétaires ont fait la connaissance de leur architecte de manière très particulière. En effet, après avoir acheté leur terrain, ils n'envisageaient pas de bâtir immédiatement. Ils ne s'étaient donc pas encore mis à la recherche d'un architecte. Jusqu'au jour où Ann Heynen les a appelés. Elle concevait la maison de l'un de leurs voisins : elle désirait savoir dans quel style ils prévoyaient de construire et souhaitait entrer en contact avec... leur architecte ! Le courant est très bien passé entre les deux parties, et les maîtres d'ouvrage ont vite compris qu'Ann Heynen pourrait concrétiser leur projet. Grâce à l'expérience de vie acquise dans la maison qu'ils louaient à l'époque, les maîtres d'ouvrage savaient exactement ce qu'ils voulaient. Ils souhaitaient que les espaces de vie soient légèrement surélevés par rapport au niveau de la rue. La maison devait aussi être très ouverte. En effet, la transparence contribue non seulement à une abondante luminosité, mais aussi à une sensation de grandeur. Les caves dépassent le niveau du sol de quelque quatre-vingts centimètres. Les pièces de vie se trouvent ainsi à une agréable hauteur par rapport à la rue. De plus, le sous-sol profite d'un apport suffisant de lumière naturelle grâce aux fenêtres en bandeau placées à l'avant et à l'arrière. Cet espace est particulièrement bien exploité : outre le local technique comprenant notamment la chaudière et l'armoire électrique, il accueille aussi un confortable salon TV, une pièce polyvalente et un atelier de peinture pour la maîtresse de maison. Le premier étage héberge un large bureau en mezzanine et un coin réservé aux parents. Au niveau supérieur, un long couloir traverse la maison de part en part. D'un côté se trouvent les trois chambres d'enfant, quasi identiques ; de l'autre, une vaste salle de bains jouxtant un toit plat destiné à être aménagée en terrasse. La façade avant est discrète et protectrice, tandis que la façade arrière est ouverte et dynamique. La couverture de la terrasse, haute de deux étages, confère une dimension toute particulière à l'ensemble. Sa jonction avec la façade arrière est réalisée par une dalle de verre qui assure une entrée de lumière supplémentaire tout en protégeant la terrasse de la pluie. L'aspect froid des fenêtres en aluminium et le côté brut de la brique sont contrebalancés par la chaleur du bois fortement présent à l'intérieur, au niveau des meubles de cuisine, du plan de travail et des armoires du bureau et du vestiaire, mais aussi des marches de l'escalier et du parquet en lamelles qui traverse toute la maison. Réalisation : Beneens-Heynen architecten, architecte Ann Heynen. Tél. : 013 55 31 56. www.beneens-heynen.be Découvrez l'intégralité du texte et des plans de ce reportage dans le magazine Je vais construire de décembre en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be Agnes Mus