Le hasard fait souvent bien les choses. Lors d'un passage imprévu dans un quartier animé d'Uccle, Julien, professionnel de l'immobilier, repère une maison à vendre coincée entre deux bâtiments plus élevés. Le jeune homme décèle rapidement son potentiel : trois niveaux d'appartements à rénover avec la possibilité de faire une extension de volume en toiture. L'affaire est rapidement bouclée.
...

Le hasard fait souvent bien les choses. Lors d'un passage imprévu dans un quartier animé d'Uccle, Julien, professionnel de l'immobilier, repère une maison à vendre coincée entre deux bâtiments plus élevés. Le jeune homme décèle rapidement son potentiel : trois niveaux d'appartements à rénover avec la possibilité de faire une extension de volume en toiture. L'affaire est rapidement bouclée. Le nouveau propriétaire projette de rénover le deuxième étage de la maison pour s'y installer. N'ayant subi aucune modification depuis la construction du bâtiment, l'appartement nageait un peu dans son jus... Luminosité défaillante, pièces exiguës, circulation compliquée, techniques obsolètes, un tableau somme toute peu enviable. La pièce centrale, isolée par des portes, était sombre, et la toute petite cuisine, reléguée à l'arrière, était uniquement accessible par la minuscule salle de bains. Mais la perspective d'un intérieur contemporain et lumineux se concrétise rapidement. Le projet de l'architecte Françoise Vogeleer va en effet métamorphoser complètement les lieux et leur donner une nouvelle vie. Point de départ : redessiner les espaces et adapter les fonctions. " L'idée de déplacer la cuisine au milieu du logement a permis à tout le projet de prendre forme ", raconte Julien. La chambre principale et une petite autre d'appoint s'implantent à l'arrière tandis que le salon et la salle à manger occupent les espaces en façade avant. Point de convergence et lieu de convivialité par excellence, la cuisine s'installe donc au centre. On y accède directement après avoir traversé le petit hall. Face à l'entrée, l'îlot central est à la fois pratique, convivial et esthétique. La pièce, auparavant isolée du séjour, est aujourd'hui ouverte et baignée d'une lumière qui pénètre jusqu'au coeur de l'appartement. Pour bénéficier au maximum de cette luminosité, l'espace est ouvert d'un côté à l'autre du logement. Les grandes baies dans les façades avant et arrière profitent à tout l'appartement. Seule séparation entre la cuisine et la chambre à coucher : une cloison en verre clair dont les profilés métalliques noirs rappellent les châssis extérieurs. Le soir venu, de lourdes tentures en lin beige habillent les deux murs de façade qui se font face.