E dmée De Groeve a donc été inculpée par la juge d'instruction France Baeckeland, pourfendeuse des affaires du PS à Charleroi, qui lui reproche, au minimum, d'avoir payé, avec sa carte de crédit de l'aéroport, des frais qu'elle se serait ensuite fait rembourser par la SNCB (dont elle présidait également le conseil d'administration). Celle qui était proche d'Elio Di Rupo a demandé à être déchargée des mandats qu'elle exerçait au nom du PS : les deux déjà cités, ainsi que la présidence de la Loterie nationale et des sièges d'administrateur dans diverses institution...

E dmée De Groeve a donc été inculpée par la juge d'instruction France Baeckeland, pourfendeuse des affaires du PS à Charleroi, qui lui reproche, au minimum, d'avoir payé, avec sa carte de crédit de l'aéroport, des frais qu'elle se serait ensuite fait rembourser par la SNCB (dont elle présidait également le conseil d'administration). Celle qui était proche d'Elio Di Rupo a demandé à être déchargée des mandats qu'elle exerçait au nom du PS : les deux déjà cités, ainsi que la présidence de la Loterie nationale et des sièges d'administrateur dans diverses institutions. Edmée De Groeve avait en outre repris, début juin, les fonctions de l'administrateur délégué de BSCA, Marcel Buelens, licencié pour avoir contesté le choix du groupe italien Save (allié au Holding communal) comme partenaire privé de BSCA. Ces trous d'air n'empêchent toutefois pas BSCA de battre, mois après mois, ses propres records de fréquentation. Pronostic pour 2009 : quatre millions de passagers, soit... 20 fois plus qu'il y a neuf ans ! En juin, il a enregistré 344 678 passagers, soit 40 % de mieux par rapport à juin 2008. Pour les 12 premiers jours de juillet, le compte est de 147 685 (+42 %). Explication : le nombre de destinations (62) a doublé en un an, et six autres opérateurs aériens ont rejoint Ryanair à Charleroi. Les Irlandais, qui y ont basé 8 Boeing 737-800, représentent encore environ 80 % du trafic, mais, à chaque fois qu'ils prennent une initiative, qu'ils ajoutent une nouvelle destination, les autres sont tentés de les suivre. " Et d'autres compagnies, qui voient que ça bouge à Charleroi, font montre d'intérêt ", explique David Gering, directeur commercial " aviation " de BSCA. Qui confirme que des contacts sont toujours maintenus avec SN Brussels Airlines, même s'ils ont été quelque peu mis en veilleuse par les récents accords entre la compagnie belge et l'allemande Lufthansa. La piste sera allongée à 2 950 mètres. L'accord gouvernemental PS-Ecolo-CDH revoit à la baisse le projet porté par le ministre sortant André Antoine (CDH), qui prévoyait une piste de 3 200 mètres. Plus question dès lors d'envisager la venue d'avions gros-porteurs ni des vols intercontinentaux. Mais l'accord reconnaît aussi le rôle économique et social des aéroports wallons, qui ont créé de 15 000 à 18 000 emplois, un rôle qui doit être poursuivi, tout en préservant la qualité de vie des riverains et en limitant l'impact environnemental. La nouvelle majorité wallonne, qui dit que le train doit être préféré à l'avion lorsque la distance le justifie, veut également favoriser les synergies entre les deux modes de transport. " La gare prévue sous la future extension du terminal actuel amènera en 2016 les passagers à Bruxelles-Midi (et à la gare TGV) en vingt-cinq minutes, précise David Gering. A l'avenir, la part de la voiture dans les transports doit forcément diminuer. "MICHEL DELWICHELa nouvelle majorité wallonneveut favoriser les synergies entre l'avion et le train