Il peut être tentant d'acheter des médicaments sur internet : pas de déplacement, pas d'obligation d'obtenir une ordonnance, pas de honte à acheter ces somnifères que votre médecin rechigne à vous prescrire... La crise du coronavirus a encore boosté les ventes en ligne, observe l'EUIPO, l'office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle : la crainte du coronavirus s'ajoute chez de nombreuses personnes aux plaintes et problèmes habituels. Face au manque de traitements, certains n'hésitent pas à prendre eux-mêmes les...

Il peut être tentant d'acheter des médicaments sur internet : pas de déplacement, pas d'obligation d'obtenir une ordonnance, pas de honte à acheter ces somnifères que votre médecin rechigne à vous prescrire... La crise du coronavirus a encore boosté les ventes en ligne, observe l'EUIPO, l'office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle : la crainte du coronavirus s'ajoute chez de nombreuses personnes aux plaintes et problèmes habituels. Face au manque de traitements, certains n'hésitent pas à prendre eux-mêmes les choses en mains... d'autant que la toile regorge de " remèdes " divers et variés. À chaque article annonçant qu'un médicament existant est à l'étude contre le coronavirus, les ventes sur internet s'affolent - un phénomène que l'on a pu observer par exemple pour un antimalarique comme l'hydrochloroquine ou un antiviral comme le remdésivir. Pendant que les hôpitaux s'efforçaient de tester ces produits de façon contrôlée chez des patients gravement malades, des personnes en bonne santé constituaient des stocks de leur côté. On peut en effet se procurer tout et n'importe quoi sans prescription sur internet... alors que c'est légalement interdit, comme vous pourrez le lire dans notre dossier sur les pharmacies en ligne. La probabilité de se faire prendre étant limitée, le danger des achats sur internet réside surtout dans le risque de contrefaçon. En ligne, comptez en effet qu'environ 9 médicaments soumis à prescription sur 10 sont faux... et le consommateur n'y voit généralement que du feu, tant tout est parfaitement imité, du conditionnement à la notice. Dans le meilleur des cas, ces produits resteront sans effet ; dans le pire, ils risquent de provoquer des effets secondaires graves. Plusieurs dizaines de milliers de personnes décèdent d'ailleurs chaque année à cause d'un médicament acheté en ligne. Il arrive que ces copies ne contiennent aucune substance active et n'aient donc aucun effet, bon ou mauvais, mais on peut aussi y trouver des produits (comme de la lessive ou de l'antigel) qui ne sont absolument pas destinés à être consommés ! Si un médicament acheté en ligne vous rend malade, il n'y a en outre aucune possibilité de porter plainte - que du contraire, puisque vous vous êtes vous-même rendu coupable d'un acte contraire à la loi. Nombre de consommateurs en ont trop peu conscience. C'est pour cette raison que nous avons voulu réaliser ce dossier qui vous informera clairement sur ce qui est ou non autorisé dans les pharmacies en ligne.