Le plongeon commence avec la piscine. Jean-Daniel Lévy, directeur du département Politique & Opinion chez Harris Interactive, le constate dès le début de l'été : pour lui, la première forte baisse de la cote de confiance d'Emmanuel Macron ne correspond pas aux mensonges et aux non-dits de l'affaire Benalla, mais à l'accumulation d'informations qui touchent personnellement le couple présidentiel. La création d'une piscine hors-sol au fort de Brégançon, lieu de villégiature des présidents français, l'utilisation du Falcon pour parcourir 110 kilomètres entre la Vendée et la Charente-Maritime, la commande d'un nouveau service de vaisselle destiné à l'Elysée pour plusieurs centaines de milliers d'euros : " Les Français ont eu le sentiment que le chef de l'Etat et son épouse se servaient au lieu de les servir, résume Jean-Daniel Lévy, que le couple profitait surtout de sa position pour améliorer son cadre de vie. Le président a perdu sept points d'un coup dans notre baromètre. "
...