Lecteur et abonné de votre magazine depuis des années, j'avoue ne pas avoir toujours lu l'ensemble de vos articles en profondeur. Un des avantages du confinement est que nous pouvons consacrer davantage de temps et approfondir notre lecture...

Lecteur et abonné de votre magazine depuis des années, j'avoue ne pas avoir toujours lu l'ensemble de vos articles en profondeur. Un des avantages du confinement est que nous pouvons consacrer davantage de temps et approfondir notre lecture. Ainsi de " L'Etoile rouge se dégrade - Paul Magnette a-t-il perdu la confiance de son parti ? " ( Le Vif/L'Express du 2 avril), qui nous confirme les jeux sordides de nos représentants loin d'être réellement à la recherche du bien-être du peuple. Merci de vos éditos et articles nous informant du dessous de l'iceberg, et une idée adressée au monde politique : les mandataires sont confinés chez eux, les hémicycles de la Chambre et du Sénat sont vides (encore plus que d'habitude ! ), les mandataires publics ne participent plus au réunions, comités, conseils. Mais ils conservent leurs indemnités, émoluments, jetons de non-présence, lesquels représentent parfois un multiple de dix ou plus... pour ne rien faire. Ils demandent d'aller au front mais se calfeutrent derrière leur ordinateur. Montrez l'exemple Mesdames, Messieurs, allez en chômage technique et partagez vos rétributions avec ceux qui risquent leur vie ou ceux qui en ont réellement besoin.