LES BENEFICES
...

LES BENEFICESSanté Amélioration, avec une nouvelle génération d'OGM, de la valeur nutritive de certains aliments. Voire, à terme, production d'"alicaments" (aliments censés améliorer l'état de santé). Renforcement de la surveillance de toute la filière agroalimentaire, génétiquement modifiée ou non. Agriculture/environnement Diminution du recours aux pesticides et aux herbicides conventionnels. Facilitation du travail de l'agriculteur. Extension de l'agriculture à des zones autrefois improductives, grâce à une meilleure résistance à la salinité, à la sécheresse, aux températures extrêmes, etc. Production, dans certains cas, de plastiques biodégradables fabriqués à base de végétaux. Création de plantes capables de dépolluer certains sols, de pâtes à papier moins polluantes, etc.Société Les OGM pourraient contribuer à la résolution du problème de la faim et de la malnutrition, s'ils sont associés à d'autres moyens de lutte contre les mécanismes créateurs de pauvreté et de sous-développement (si la croissance démographique mondiale se poursuit, il faudra, semble-t-il, doubler la production de céréales dans cinquante ans) Nécessité pour l'Europe de maintenir sa compétitivité scientifique et commerciale, face aux progrès biotechnologiques de l'Amérique du Nord, voire de l'Inde et de la Chine.LES RISQUESSanté Apparition de nouvelles allergies. Transmission, à des bactéries pathogènes, d'une propriété de résistance à certains antibiotiques (un effet indirect du mécanisme de transgenèse). Impacts à long terme, sur l'environnement, des pesticides et des gènes de résistance aux herbicides métabolisés par l'OGM. Répercussions possibles sur l'homme.Agriculture/environnement Induction, à terme, d'une plus grande résistance de certains insectes et champignons aux pesticides intégrés à la plante OGM. Déséquilibre de l'écosystème. Résistance accrue de certaines plantes adventices ("mauvaises herbes"), si le pollen de l'OGM résistant aux herbicides les a préalablement fécondées. Rendement moins important que prévu dans certaines cultures OGM.Société Concentration du savoir biotechnologique et des matières premières dans quelques multinationales. Appropriation du capital vivant. Risques de dérives comme le gène "Teminator" (non commercialisé): elles pourraient entraîner la croissance de plantes rendues volontairement stériles. Dépendance accrue des agriculteurs pour leur approvisionnement en semences brevetées. Effondrement des économies des pays en développement, si les firmes spécialisées dans le génie génétique mettent au point des produits à meilleur prix, proches des saveurs des produits tropicaux. Disparition de la filière "bio" qui, suite aux disséminations de gènes dans l'environnement, ne pourrait plus garantir des produits sans OGM.