Le Vif/L'Express : Que répondez-vous lorsqu'on vous dit que la laïcité est ringarde ?

> Pierre Galand, président du CAL, ex-sénateur : Je partage largement ce type de préoccupations et je reconnais que la laïcité à la belge se montre parfois frileuse. On dira plutôt qu'elle est bien installée en Belgique, au niveau cultuel... Mais il ne faut pas oublier qu'à côté de certains travers de la laïcité ses militants sont extraordinairement engagés, actifs sur le terrain : a...

> Pierre Galand, président du CAL, ex-sénateur : Je partage largement ce type de préoccupations et je reconnais que la laïcité à la belge se montre parfois frileuse. On dira plutôt qu'elle est bien installée en Belgique, au niveau cultuel... Mais il ne faut pas oublier qu'à côté de certains travers de la laïcité ses militants sont extraordinairement engagés, actifs sur le terrain : auprès des sans-papiers, des exclus, des prisonniers, des gens du voyage... Ils le font au nom de la laïcité organisée, reconnue par le pouvoir public. > Nous pouvons sans problème nous associer aux croyants qui, comme nous, sont pour une séparation stricte de l'Eglise et de l'Etat, un espace public neutre. Pourtant les images religieuses sont encore très fortes : le primat de Belgique reste la personne la plus importante de la Nation, après le roi. > Effectivement, elle doit davantage être accessible aux gens ; les jeunes doivent s'approprier ses valeurs. C'est la raison pour laquelle nous sommes allés à la rencontre de ceux que nous appelons le " peuple laïque ", des sympathisants potentiels qui adhèrent aux valeurs laïques : quelles sont ses préoccupations ? Nous, nous sommes sur le terrain. > Il faut comprendre, par cette revendication, que nous ne voulons pas qu'il n'existe qu'un seul réseau d'écoles de qualité, celui du libre catholique, à côté de ce qu'on appelle des " écoles poubelles ". Eviter à tout prix cette fragmentation, ça, c'est une préoccupation réelle ! > Je répondrais deux choses. Un : l'euthanasie, le mariage gay et l'adoption par des couples homosexuels..., dans tous ces domaines, nous avons réalisé en tant que laïcité organisée du bon boulot. Deux : sur le plan européen, l'Eglise reste fort présente au sein du pouvoir décisionnel en matières bioéthiques. Au sein de l'UE, la Pologne, l'Autriche, la Grèce, l'Irlande, pour ne citer qu'elles, ont conservé la Trinité au centre de leur Constitution. Il y a donc encore du travail ! S.G.