Epinglé par la Cour des comptes pour ses pratiques en matière de quorum lors de ses délibérations, l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) a justifié sa position. La Cour s'étonnait que deux ...

Epinglé par la Cour des comptes pour ses pratiques en matière de quorum lors de ses délibérations, l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEFH) a justifié sa position. La Cour s'étonnait que deux convocations au conseil d'administration étaient, chaque fois, envoyées simultanément. Réponse de l'Institut: le quorum nécessaire pour délibérer valablement (présence et vote de neuf membres minimum, dont au moins six avec voix délibérative) n'était pas souvent atteint dans le passé. L'envoi systématique d'une deuxième convocation, un quart d'heure après la première, aurait déjà permis, dit l'Institut, de délibérer valablement en l'absence de quorum, après qu'il fut établi que, suite à la deuxième convocation, le quorum des membres dotés du droit de vote n'était toujours pas atteint... L'Institut se targue ainsi d' "assurer la continuité du service et son fonctionnement correct et efficace." Notons que l'IEFH, dédié à l'égalité H/F, affiche 13 femmes et 1 homme à voix délibérative, et 2 hommes et 1 femme à voix consultative.