FAUX

Depuis ce 1er septembre, les entreprises sont invitées à "ancrer structurellement" le télétravail. Sauf à Bruxelles, où il reste recommandé. Une décision qui ne va pas forcément diminuer les embouteillag...

Depuis ce 1er septembre, les entreprises sont invitées à "ancrer structurellement" le télétravail. Sauf à Bruxelles, où il reste recommandé. Une décision qui ne va pas forcément diminuer les embouteillages. Parce que la diminution du trafic pour les déplacements domicile-travail sera compensée par une augmentation des autres déplacements, selon une étude du bureau du Plan réalisée en 2020. Parce que pour diminuer la congestion, il faut une organisation des jours de télétravail. Si tous les travailleurs restent à la maison le mercredi ou le vendredi, les routes resteront congestionnées les autres jours de la semaine. Et enfin, parce que les transports en commun n'ont toujours pas la cote, que ce soit pour les inquiétudes liées à la question sanitaire ou à cause d'un trafic automobile moindre. Benoît Godart, porte-parole de Vias, voit tout de même une raison de rester positif: "Un ménage sur cinq a investi dans un nouveau mode de transport depuis la crise sanitaire, les gens vont continuer à l'utiliser."