A la faveur du déconfinement, 83 % des piscines bruxelloises et wallonnes ont rouvert leurs portes. La moitié de celles ayant gardé bassin clos sont en rénovation. Faute de moyens, les fermetures défi...

A la faveur du déconfinement, 83 % des piscines bruxelloises et wallonnes ont rouvert leurs portes. La moitié de celles ayant gardé bassin clos sont en rénovation. Faute de moyens, les fermetures définitives se sont multipliées et la pénurie s'accroît : un bassin pour 39 000 habitants à Bruxelles, un pour 33 000 en Wallonie, contre 22 000 en Flandre, relève la députée Mathilde Vandorpe (CDH). Et le public n'est pas revenu en masse. Recettes en baisse et dépenses en hausse, en raison des mesures de protection sanitaire. Plusieurs gestionnaires de piscines réclament un fonds de soutien et un élargissement de l'accueil des écoles, parce qu'à l'heure actuelle, bon nombre d'entre elles ne pourraient plus assurer l'apprentissage de la natation. Problème : la régionalisation des compétences attribue aux Régions le financement des infrastructures, aux communes et provinces le financement de leur fonctionnement et aux Communautés, celui des clubs. D'ici à ce que tout ce petit monde s'entende...