Les Pays-Bas disposent d'un nouveau gouvernement issu des élections législatives du... 15 mars dernier. Il a donc fallu 209 jours de crise et de négociations pour qu'un accord soit acté, lundi 9 octobre, entre les quatre formations polit...

Les Pays-Bas disposent d'un nouveau gouvernement issu des élections législatives du... 15 mars dernier. Il a donc fallu 209 jours de crise et de négociations pour qu'un accord soit acté, lundi 9 octobre, entre les quatre formations politiques de la coalition du centre : les libéraux du VVD, les chrétiens-démocrates du CDA, les libéraux de gauche de D66 et le parti évangélique ChristenUnie. L'équipe sera à nouveau dirigée par Mark Rutte (photo), le leader libéral, après ses expériences d'alliance minoritaire avec le CDA (entre octobre 2010 et novembre 2012) et de grande coalition avec les travaillistes du PvDA (novembre 2012 - octobre 2017). Le gouvernement Rutte III a pris pour slogan le consensuel Confiance dans le futur. Mais c'est abord en son sein, notamment entre les visions radicalement différentes de la société des progressistes de D66 et des évangélistes, que la confiance devra régner pour espérer aller au bout de la législature. Les oppositions de gauche, représentée par le PvDA et les radicaux du SP, et d'extrême droite, à savoir le PVV de Geert Wilders, seront à l'affût du moindre faux pas de cette majorité arithmétiquement étriquée (76 sièges sur 150). G.P.