Sus au Nutri-score! Une salve contre le système d'étiquetage nutritionnel élaboré sous la houlette des autorités sanitaires est lancée. Le hic: le logo serait inadapté aux fromages locaux. Ainsi les fromages de Herve, mais aussi des meules ou des Val-Dieu: une note D et la couleur orange attribuées à ce...

Sus au Nutri-score! Une salve contre le système d'étiquetage nutritionnel élaboré sous la houlette des autorités sanitaires est lancée. Le hic: le logo serait inadapté aux fromages locaux. Ainsi les fromages de Herve, mais aussi des meules ou des Val-Dieu: une note D et la couleur orange attribuées à ces produits riches en matières grasses et en sel. En effet, le Nutri-score utilise une échelle de couleurs (du vert au rouge) et de lettres allant de A à E pour établir sa notation. Elle est affichée sur la face avant des produits afin d'aider le consommateur à comparer les aliments en fonction de leur teneur en sucre, gras et sel. Partout, en Europe, les producteurs de fromage dénoncent une "punition". Mais ils craignent surtout une baisse des ventes, des enseignes offrant davantage de réductions sur des produits classés A et B... Puis, la notation, jusqu'ici facultative, pourrait, d'ici à 2023, devenir obligatoire sur tous les produits et partout dans l'Union européenne. D'où ce retour au combat. Laissons la conclusion au concepteur du Nutri-score, Serge Hercberg, par ailleurs professeur émérite de nutrition à l'université Sorbonne Paris Nord: "La notation traduit la composition. La note D ou E ne signifie pas qu'il ne faut pas en manger mais en consommer en petites quantités. Les opposants au Nutri-score utilisent la confusion entre un label de qualité, gage de pratiques de production plus vertueuses et d'attachement au terroir, et la qualité nutritionnelle. Ce sont deux dimensions différentes."