Le lundi 18 janvier, la vaccination du personnel hospitalier "le plus exposé" a commencé dans les hôpitaux du pays avec les vaccins de Pfizer-bioNTech et de Moderna. Une bonne nouvelle pour ces travailleurs des unités Covid, des urgences et des soins intensifs qui sont au front depuis presqu'un an. Enfin, ils vont pouvoir se protéger contre le virus.
...

Le lundi 18 janvier, la vaccination du personnel hospitalier "le plus exposé" a commencé dans les hôpitaux du pays avec les vaccins de Pfizer-bioNTech et de Moderna. Une bonne nouvelle pour ces travailleurs des unités Covid, des urgences et des soins intensifs qui sont au front depuis presqu'un an. Enfin, ils vont pouvoir se protéger contre le virus. Depuis le lancement des stratégies de vaccination en Région bruxelloise et en Wallonie, les soignants peuvent espérer voir le bout du tunnel. La vaccination massive devrait nous permettre à terme d'assouplir les règles de distanciation physique, de relancer les activités économiques à l'arrêt... de retrouver notre liberté. En vaccinant d'abord les personnes les plus fragilisées résidant dans les maisons de repos, le personnel des maisons de repos et des hôpitaux, les autorités protègent déjà 400.000 citoyens fort exposés au coronavirus. Les autres catégories de personnes suivront au fur et à mesure. Selon les différents scénarios sur la table, l'ensemble de la population belge pourrait être vacciné avant ou après l'été. Si les vaccins commandés arrivent plus rapidement sur notre territoire que prévu, il serait même possible de simplifier le phasage de la vaccination. On croise les doigts pour que la production des précieuses doses de vaccin ne s'arrête pas. Reste à convaincre les citoyens et les professionnels de santé qui hésitent encore à se faire vacciner. Le niveau de confiance augmente. Celui des Belges est passé de 50% en décembre 2020 à 70% en janvier 2021. Selon un sondage interne réalisé dans grand hôpital liégeois, 9 travailleurs sur 10 déclaraient récemment être prêts à se faire vacciner. Mais comment convaincre les plus réticents? En écoutant leurs arguments et en leur présentant, en toute transparence, les faits. "Comment peut-on convaincre quelqu'un que nous sommes capables de faire voler un avion?", me demandait récemment un ami médecin. "Par la science! Il suffit d'expliquer les grands principes."