Un petit commentaire sur cet article (lire Le Vif du 9 septembre), apprécié par ailleurs: si, selon le texte de M. De Decker, les deux réacteurs objets de la querelle Ecolo/MR ne ...

Un petit commentaire sur cet article (lire Le Vif du 9 septembre), apprécié par ailleurs: si, selon le texte de M. De Decker, les deux réacteurs objets de la querelle Ecolo/MR ne comptent que pour 4% de la consommation globale d'énergie, c'est différent en ce qui concerne l'alimentation en électricité. On supprime 2 000 MW alors que l'on veut un million de voitures électriques ; or, recharger ces voitures un soir d'hiver consommerait 5 kW multipliés par un million, soit 5 000 MW... Actuellement, sans ces voitures, la pointe de consommation est déjà de l'ordre de 13 000 MW. Bien évidemment, on pourrait éviter une charge simultanée, délester des consommateurs, compter peut-être sur les voisins (mais à quel prix? ) mais pas sur du soleil ou du vent. Faire de l'électricité 100% renouvelable dans l'état actuel des techniques, sans stockage important, est pour moi une autre utopie écologique.