La planète s'est passée de nous pendant plus de quatre milliards d'années. A ses risques et périls lui vint l'idée de réunir les conditions propices à notre émergence. Longtemps, mère nature et homo sapiens cohabitèrent en bonne intelligence. La révolution industrielle a bouleversé ...

La planète s'est passée de nous pendant plus de quatre milliards d'années. A ses risques et périls lui vint l'idée de réunir les conditions propices à notre émergence. Longtemps, mère nature et homo sapiens cohabitèrent en bonne intelligence. La révolution industrielle a bouleversé cet équilibre et les Trente Glorieuses en ont sonné le glas. Ce ne sera pas faute d'avoir été prévenus. La preuve est faite que notre système est un échec. Les symptômes du mal sont visibles à l'oeil nu. Fonte des glaces. Hivers doux. Disparition des insectes, des oiseaux. Blanchissement des coraux marins. Pollution. Canicules. Sécheresses, incendies, récoltes perdues, intempéries dévastatrices, inégalités, pauvreté, violence, montées des extrêmes, crises en tous genres... Covid-19. Nous y sommes. La courbe de notre empreinte écologique est exponentielle depuis les années 1960. Même si elle s'est récemment infléchie, elle poursuit son ascension tandis que celle de la bio-capacité de la planète s'apprête à dévisser. Nous avons oublié que nous faisons partie intégrante des écosystèmes que nous saccageons. Il est encore temps d'amortir la chute. En révolutionnant notre mentalité consumériste. En faisant preuve d'humilité. En renouant avec notre Terre nourricière et avec des valeurs humaines dignes de ce nom. Il nous faut agir vite pour éviter le pire. La planète, elle, n'a pas besoin de nous pour continuer à tourner.