Lui est historien renommé à la prestigieuse Sorbonne à Paris. Elle est une jeune chercheuse sicilienne en histoire, aussi ambitieuse que diaboliquement belle. Leur improbable rencontre naît d'une lettre ressurgie de nulle part. Elle défie la raison. C'est de la dynamite que le duo a entre les mains. Un document explosif vieux de deux mille ans qui, s'il venait à être révélé, bouleverserait la vision historique du monde, ferait trembler une de ses religions...

Lui est historien renommé à la prestigieuse Sorbonne à Paris. Elle est une jeune chercheuse sicilienne en histoire, aussi ambitieuse que diaboliquement belle. Leur improbable rencontre naît d'une lettre ressurgie de nulle part. Elle défie la raison. C'est de la dynamite que le duo a entre les mains. Un document explosif vieux de deux mille ans qui, s'il venait à être révélé, bouleverserait la vision historique du monde, ferait trembler une de ses religions sur ses bases. La " source S " fait tourner les têtes, couler le sang et courir tueurs de la mafia et agents secrets de Paris à Tel-Aviv, de Dublin à Palerme, de Rome à Waterloo. Quel terrible secret renferme-t-elle pour que son pouvoir rende silencieux tous ceux qui l'ont approchée au fil des siècles ? Pour que ceux qui la possèdent taisent son existence, ceux qu'elle compromet ne la fassent pas disparaître et ceux qui pourraient en tirer profit n'en fassent pas usage ? A 53 ans, Philippe Raxhon s'est offert un bon bol d'air. Le professeur d'histoire contemporaine a délaissé l'austère devoir de sa charge à l'université de Liège, le temps de signer un thriller, son premier roman. Par envie, confie-t-il au Vif/L'Express, " de sortir de l'histoire historienne " et de mettre son expérience académique au service de l'intrigue romanesque. Car l'historien reste sur son terrain de prédilection : la critique historique et l'intérêt pour les mécanismes de la mémoire collective qui nous joue si souvent des tours. Avec La Source S, il choisit d'en jouer pour imaginer un formidable exercice de manipulation des masses. Plus fake news que ça, tu meurs... Philippe Raxhon ne s'est rien refusé pour soigner la mise en scène. Du philosophe romain et père du stoïcisme Sénèque à l'empereur des Français Napoléon Ier, le casting retenu est d'enfer. Comme l'est le haut lieu de l'histoire de France qui renferme la clé d'une énigme qui restera peut-être insoluble. Bluffant.