C'est une course pas comme les autres qui se déroulera fin avril prochain à Toulouse, sous la houlette du CNRS. Elle opposera pend...

C'est une course pas comme les autres qui se déroulera fin avril prochain à Toulouse, sous la houlette du CNRS. Elle opposera pendant 36 heures des " nanocars " ou " molécules-voitures ", comme les ont baptisées les scientifiques de plusieurs pays impliqués dans le projet, sur un circuit formé d'atomes d'or de 100 nanomètres de longueur. L'objectif de ce défi technologique est de tester des " nanomachines " et les instruments capables de les piloter, pour de futures applications potentielles dans de nombreux domaines - de la fabrication de circuits électroniques nanoscopiques à la destruction de déchets industriels à l'échelle atomique. PH. B.