Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale a désigné deux médiateurs pour rétablir le dialogue entre les autorités belges et le Centre islamique et cu...

Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale a désigné deux médiateurs pour rétablir le dialogue entre les autorités belges et le Centre islamique et culturel de Belgique, après le rapport très dur de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars 2016 qui recommande de mettre fin, d'ici à un an, à la mainmise de l'Arabie saoudite sur la Grande Mosquée, à Bruxelles. Il s'agit de l'imam anversois Nordine Taouil, qualifié un temps d' " extrémiste " par la Sûreté de l'Etat (2009) mais aujourd'hui bien en cour auprès du ministre-président flamand, Geert Bourgeois (N-VA), et de Mohamed Bechari, secrétaire général de la Conférence islamique européenne, président de la Fédération nationale des musulmans de France et de l'institut Avicenne de sciences humaines (Lille).