A entendre le député Vincent Scourneau (MR), nos policiers fédéraux seraient mal entraînés au tir. Ils manqueraient de munitions ou devraient se contenter de munitions périmées et de stands de tir ...

A entendre le député Vincent Scourneau (MR), nos policiers fédéraux seraient mal entraînés au tir. Ils manqueraient de munitions ou devraient se contenter de munitions périmées et de stands de tir non conformes. Manipuler l'arme, viser correctement, contrôler ses émotions, juger de l'opportunité d'un tir et viser la bonne cible ne pourraient pas s'acquérir, selon lui, dans des stands de tir à balles réelles. Le député suggère de recourir à des simulateurs de tir tels qu'il en existe aux Etats-Unis et au Canada, et qui auraient fait leurs preuves. Le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), met plutôt l'accent sur l'entraînement au tir et à la maîtrise de la violence et sur les " jeux de rôle convaincants " encadrés par des spécialistes, hors stand de tir. Ces exercices, qui se déroulent dans des conditions proches de celles du terrain, impliquent également un matériel de simulation mais " dont l'utilisation s'apparente à celle des armes réelles ".