L'année politique 2021-2022 s'ouvre pleinement avec la déclaration de septembre au parlement flamand et le coup d'envoi des négociations budgétaires à l'échelon fédéral. La première année où le coronavirus n'est plus une excuse pour ne pas aller de l'avant. [...]
...

L'année politique 2021-2022 s'ouvre pleinement avec la déclaration de septembre au parlement flamand et le coup d'envoi des négociations budgétaires à l'échelon fédéral. La première année où le coronavirus n'est plus une excuse pour ne pas aller de l'avant. [...] Lors de l'entrée en fonction de Jambon I, il se disait que ce gouvernement, avec un nouveau ministre-président, porterait le regard vers le Nord et allait se mesurer avec le top des pays scandinaves. Bref, la barre était partout haut placée. Jambon I doit redémarrer après un premier départ décevant. Non pas qu'il gouverne mal, mais cela ne prend pas et on en attend davantage. Le seul marketing autour de la "Vlaamse Veerkracht", la "résilience flamande", ne suffit pas pour réussir. De bons chiffres budgétaires sont cruciaux. Le gouvernement fait beaucoup pour la recherche et l'innovation mais cela ne fait pas vibrer le peuple. Une meilleure mobilité, l'enseignement, les soins de santé, les infrastructures, l'environnement... Voilà ce qui touche les gens. C'est à cela que devait servir l'autonomie flamande: une meilleure gouvernance qu'en Belgique, une gouvernance davantage sur mesure. Des générations se sont battues pour cette autonomie, certains en sont même morts: l'autonomie comme moyen, une meilleure Flandre comme but. Qu'en est-il sorti? Pas assez. La politique des seniors dans les maisons de repos, les nombreuses files sur les routes et l'insécurité routière, la qualité déclinante de l'enseignement, les règles étouffantes, etc: peut mieux faire. Jambon I peut-il faire la différence, inverser réellement la tendance? [...]