Les investissements socialement responsables (SRI) ont la cote. Alors qu'en 2006 on comptait, chez nous, 53 fonds SRI, aujourd'hui, leur nombre a enflé d'environ 70 %, selon Beama, association de gérants professionnels en Belgique. Il est donc possible d'investir dans le durable à 100 %, qu'il s'agisse d'un compte d'épargne ou de Sicav, et d'acheter ces produits auprès de la plupart des acteurs. Les critères éthiques appliqués varient d'un ges...

Les investissements socialement responsables (SRI) ont la cote. Alors qu'en 2006 on comptait, chez nous, 53 fonds SRI, aujourd'hui, leur nombre a enflé d'environ 70 %, selon Beama, association de gérants professionnels en Belgique. Il est donc possible d'investir dans le durable à 100 %, qu'il s'agisse d'un compte d'épargne ou de Sicav, et d'acheter ces produits auprès de la plupart des acteurs. Les critères éthiques appliqués varient d'un gestionnaire à l'autre et font parfois l'objet de critiques. Beama(bureau indépendant de conseil en investissements éthiques) a répertorié les produits financiers qui répondent aux critères d'Ethibel. A noter également : certains fonds SRI génèrent des frais plus élevés, parce que la sélection éthique exige un travail de recherche supplémentaire. Quant à la rentabilité des fonds SRI, il faut distinguer les produits généralistes des fonds thématiques. Nombre d'études (issues souvent des fournisseurs de fonds eux-mêmes) semblent démontrer que les fonds SRI sont aussi performants que leurs pairs classiques. Il n'est guère aisé de trouver des statistiques de long terme sur tous les fonds SRI disponibles en Belgique, mais l'évaluation d'une liste (non exhaustive) de tels fonds repris par Morningstar amène aux constats suivants pour les fonds généralistes d'actions européennes. 1. Sur cinq ans, les fonds Petercam Equities Europe Ethical et KBC Click Ethiclick 1 (à capital garanti) sont les plus performants avec un rendement respectif de 50,9 % et 35,5 %. 2. Ces performances sont inférieures à celles des meilleurs fonds classiques " large-cap growth " (71 % et 54 %) et " value " (59 %). Elles s'inscrivent légèrement au-dessus de la moyenne de ces catégories classiques. Ces fonds peuvent constituer le c£ur d'un portefeuille : ils sont moins volatils et moins risqués que les fonds classiques " mid- et small-caps ". Une alternative consiste à compléter votre sélection de produits généralistes par un fonds SRI thématique, par exemple sur l'énergie alternative. Le rendement à long terme d'un fond thématique est, en général, très satisfaisant, mais peut être volatil, comme pour tout fonds sectoriel. Une part limitée du capital (10 % maximum) peut leur être allouée. Béatrice Denis