L'alerte a été donnée le 7 septembre par Julian King, le commissaire européen à la Sécurité : " Pendant que nous enregistrons des succès contre Daech en Irak et en Syrie, ils...

L'alerte a été donnée le 7 septembre par Julian King, le commissaire européen à la Sécurité : " Pendant que nous enregistrons des succès contre Daech en Irak et en Syrie, ils transfèrent des fonds à l'extérieur ", a-t-il déclaré, s'alarmant du " risque réel d'un nouvel afflux de financements pour le terrorisme ". Ces envois sont " souvent effectués en plusieurs fois, ce qui les rend plus difficiles à détecter, détaille un rapport des Nations unies publié en août dernier. Dans certains cas, le groupe Etat islamique recourt à des passeurs professionnels. " Daech a également déniché une nouvelle source de cash en imposant l'usage exclusif de sa monnaie, depuis quelques mois, pour toutes les transactions. " Les habitants ont dû changer les livres syriennes et les dollars qu'ils détenaient encore ", précise Laurence Bindner, spécialiste de la cyberintelligence.