La scène est incongrue. Elle se déroule chez Labusquière, bistro de la bourgade de Maubourguet figé dans son jus. Le décor y a arrêté l'horloge plus sûrement qu'une nature morte : une carte du Tour de France de 1932, des nappes de toile cirée usées jusqu'à la trame, une bouteille de Byrrh... autant de souvenirs épars d'un temps où l'antique vermouth français au quinquina nettoyait les gosiers. Dans ce coin perdu du département des Hautes-Pyrénées, la désertification des campagnes s'éclipse au comptoir. Justement, derrière le rade, c'est Jean et Georges... Labusquière pour vous servir, deux frères taciturnes aux sourcils laissés en friche depuis des décennies. On les dirait tout droit sortis de Profils paysans, le documentaire de Raymond Depardon qui sondait cette France rurale " en butte à la violence silencieuse de sa mise à l'écart du monde ".
...