Lancé par le Théâtre Océan Nord, le festival Mouvements d'altérité réunit spectacles (dont trois créations), rencontres, concerts, lecture, ateliers d'écriture et une exposition qui explorent la thémati...

Lancé par le Théâtre Océan Nord, le festival Mouvements d'altérité réunit spectacles (dont trois créations), rencontres, concerts, lecture, ateliers d'écriture et une exposition qui explorent la thématique de l'altérité dans ses différentes composantes, l'autre étant "autre" par l'âge, le genre, la couleur de peau, les origines, etc. Isabelle Pousseur y donne une conférence-spectacle théâtrale et musicale basée sur ses propres expériences de metteuse en scène et ses liens avec l'Afrique. Laetitia Ajanohun y monte Jaz, de Koffi Kwahulé, avec une équipe artistique franco-congolaise. Et je voulais ramper hors de ma peau, de et avec Francine Landrain et Valentine Gérard , présente deux "sorcières d'aujourd'hui qui tentent de se réapproprier l'histoire". Mais le festival sera aussi l'occasion de rattraper Home, de Magrit Coulon, exploration de l'univers clos des maisons de retraite résultant d'une immersion à la résidence Malibran, à Ixelles.