Dédié aux "marionnettes et arts associés", le festival Maboule met Genappe sens dessus dessous, à l'intérieur et à l'extérieur, à travers une quinzaine de rendez-vous. Aux côtés du Faux-orchestre de Santiago Moreno, du Nerds Brass Band, du conte Hansel et Gr...

Dédié aux "marionnettes et arts associés", le festival Maboule met Genappe sens dessus dessous, à l'intérieur et à l'extérieur, à travers une quinzaine de rendez-vous. Aux côtés du Faux-orchestre de Santiago Moreno, du Nerds Brass Band, du conte Hansel et Gretel revisité par le Bob Théâtre, de La Petite Marchande aux allumettes à la mode de la compagnie Scopitone, de Go, le premier spectacle de la marionnettiste d'origine russe Polina Borisova, et du théâtre d'objets volontiers absurde de I Killed the Monster, le festival propose plusieurs créations. En résidence au Monty pendant le confinement, la compagnie belge La Corneille bleue jouera Viens on se tire! tandis que le Tof Théâtre, organisateur de Maboule, jouera en rue son petit dernier, Echappée vieille. En avant-première, Alexis Rouvre, cofondateur de la compagnie Modo Grosso, dévoilera Tout/Rien. L' artiste circassien connu pour ses manipulations virtuoses de balles et de cordes s'y met à table pour un "cirque d'objets" miniature où le temps semble s'écouler différemment. Inspiré par les écrits du physicien et philosophe italien Carlo Rovelli, Alexis Rouvre délaisse son combat contre les lois de la gravité pour se mesurer aux secondes qui passent, avec un peu de magie dans l'air...